Vert Saint-Egrève
Accueil du site
Dernière mise à jour :
lundi 4 mars 2019
Statistiques éditoriales :
233 Articles
3 Brèves
Aucun site
6 Auteurs

Statistiques des visites :
0 aujourd'hui
300 hier
665443 depuis le début
     
Brèves
Réfugiés : nous demandons un accueil digne...
mercredi 7 juin

Voici le vœu proposé au vote du Conseil Municipal du 7 juin 2017 de la part du groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Objet du vœu : Accueil des réfugiés : des citoyens et associations veulent se mobiliser, la commune peut les aider

Un Programme d’Accueil et d’Hébergement des demandeurs d’Asile (PRAHDA) devrait ouvrir en juillet au Fontanil dans les locaux de l’hôtel Formule 1. Il soulève le rejet de certains élus et d’habitants du Fontanil. Au contraire, de nombreux Saint-Egrevois et associations d’entraide et de solidarité souhaitent se mobiliser pour que les réfugiés, poussés à quitter leur pays pour fuir la guerre et la misère, reçoivent ici, dans la métropole grenobloise et en particulier dans sa partie nord-ouest, un accueil digne de ce nom. L’Europe ne fait pas correctement son travail pour éviter les conflits à ses portes, l’Etat ne fait pas non plus correctement son travail en ne permettant pas aux réfugiés de déposer leur demande d’asile dès leur arrivée, en laissant trop longtemps trainer la réponse à cette demande, en ne proposant aux réfugiés aucun hébergement, aucune ressource et aucun droit de travailler pendant des mois. Le Conseil Municipal demande que soit organisée une réunion d’information entre la préfecture, le délégataire de l’Etat pour l’accueil des réfugiés et les communes du Fontanil et de Saint-Egrève. Le Conseil Municipal propose par ailleurs que la commune, à travers ses services municipaux compétents et son CCAS, facilite le travail des associations et citoyens qui souhaitent venir en aide aux demandeurs d’asile du Prahda du Fontanil. La commune s’engage donc, dans la mesure de ses moyens, à jouer un rôle de coordination, à mettre à disposition les locaux communaux ou tout autre moyen jugé utile afin d’entretenir cette solidarité avec les réfugiés et la commune du Fontanil.

 
20ème Festival de l’Avenir au Naturel
mardi 30 août
le 3 et 4 septembre 2016, un festival digne d’intérêt
 
Sur le Web : Plus d’informations
Vous êtes perdus ? Mode d’emploi du site !
samedi 25 octobre
Si vous êtes perdus dans la structure du site, voir la rubrique "plan du site". Elle permet de voir une liste classée des différents articles.
 
Articles les plus récents
lundi 4 mars 2019
mars 2019 - Démocratie locale en panne à Saint-Egrève : à l’image du national ?
1ère partie
Prochaine Réunion publique : vendredi 15 mars de 20h à 22h.
Salle Safran, Maison des Solidarités et des Familles, proche de la gare.
Ensemble, avec les élus du groupe “Ecologie, Solidarité, Citoyenneté”, nous vous proposons une nouvelle soirée-débat ouverte à tous pour parler de tout ce qui ne va pas dans notre pays !
Pour faire suite à nos tribunes du mois de février au sujet de la crise de notre démocratie, rien de tel en effet que de se rencontrer et d’échanger. Dans un premier temps, nous nous poserons une série de questions, comme par exemple : les élus sont-ils vraiment tous pourris ? (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 mars 2019
Février 2019 - Jaune : la couleur de l’hiver !
Le mouvement des gilets jaunes qui domine l’actualité est révélateur d’une crise extrêmement profonde de notre société. Cette crise est à la fois, sociale, économique, écologique et démocratique. Colère contre la difficulté de vivre, sentiment pour certains d’injustice mais aussi rage de ne pas être entendus ou pire, d’être méprisés. Ces sentiments se traduisent par une défiance à l’égard des élus et un rejet de nos institutions. L’échec des politiques de réduction des inégalités sociales et du vivre ensemble est bien manifeste. C’est le moment de réfléchir à une autre manière de gérer l’organisation de notre vie (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 mars 2019
janvier - 2019 : l’année de tous les possibles avec une majorité désunie et des oppositions réunies ?
33, c’est le nombre total de conseillers municipaux.
26, c’est le nombre des élus de la majorité.
9, c’est le nombre de conseillers d’opposition et de la majorité à s’être abstenus sur le nouveau document (PLUI) définissant les règles d’urbanisme et de construction à St-Egrève et dans la Métropole. C’est la 1ère fois en 5 ans que les élus de la majorité ne votent pas pareil.
7, c’est le nombre total de conseillers municipaux bénévoles des oppositions.
6, c’est le nombre de conseillers de la majorité régulièrement absents dans les conseils !
4, c’est le nombre de démissions de conseillers de la (...)

lire la suite de l'article
dimanche 6 janvier 2019
Décembre 2018 - Partageons sereinement nos biens communs !
A l’heure de l’élaboration du Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPi), il nous parait pertinent de rappeler que même dans notre société très individualiste, nous partageons beaucoup de « biens communs » : l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les paysages que nous voyons tous les jours, les rivières, les forêts, les rues, les parcs publics, le tram, ou l’environnement sonore. Ce que nous en faisons a un impact sur les autres habitants. La rue est un espace public partagé entre piétons, cyclistes et voitures. Heureusement, quelques règles ont été mises en place comme le code de la (...)

lire la suite de l'article
dimanche 6 janvier 2019
Novembre 2018 - Pour une valorisation d’un tourisme de proximité
La position de la métropole grenobloise, coincée entre ses trois massifs, n’est pas toujours considérée comme un avantage. Et pourtant, cette situation offre à ses habitants un cadre de vie exceptionnel que l’on a envie de partager.
La Métropole, qui a depuis 2015 la compétence tourisme, met à disposition des usagers des informations où notre commune est bien peu représentée. Rien non plus dans le schéma de développement touristique du dernier projet de PLUI.
Et pourtant, ne serait-il pas judicieux de considérer que Saint-Egrève est aussi une destination de loisirs, voire de tourisme ? Une occasion de (...)

lire la suite de l'article