Vert Saint-Egrève
Accueil du siteElections régionales 2010
Elections régionales 2010 : mode d’emploi
jeudi 21 janvier 2010
par Jacques Monteillier
popularité : 1%

Les conseillers régionaux seront élus pour la dernière fois les 14 et 21 mars 2010 pour quatre ans au lieu des six habituels depuis 1986, puisqu’ils sont appelés à être remplacés à partir de 2014 par les conseillers territoriaux siégeant également au département si le projet de réforme territoriale du gouvernement est voté.

Les élections régionales en Rhônes Alpes permettront d’élire les 157 conseillers régionaux qui siègent au conseil régional.

Les listes sont déposées au niveau régional, mais les candidats sont répartis en sections départementales. La loi oblige chaque liste à comporter autant d’hommes que de femmes.

Chaque section départementale a un nombre d’élus proportionnel à la population du département : Ain (14), Ardèche (9), Drôme (14) , Isère (32), Loir ( 20), Rhône (41), Savoie (10), Haute-Savoie (17). Les listes iséroise comporteront donc 32 candidats.

Pour Europe Ecologie, la tête de liste régionale est Philippe Meirieu, pour l’Isère, la tête de liste départementale est Marie Odile Novelli.

Mode de scrutin

Il s’agit d’un scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire.

- Lors du premier tour de scrutin,si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, elle obtient le quart des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages sinon, il est procédé à un second tour la semaine suivante. Contrairement à un scrutin de type majoritaire comme les élections présidentielles, ce ne sont donc pas que les deux premières listes qui peuvent se maintenir mais toutes celles qui dépassent la barre des 10%.

- Au second tour de scrutin, seules les listes ayant obtenu plus de 10 % des suffrages exprimés au premier tour peuvent se maintenir et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages. Au second tour, la liste qui arrive en tête obtient le quart des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés au second tour.

Le nombre d’élus régionaux d’une liste candidate dépend du score global (sur toute la région) de celle-ci. Une fois ce nombre de conseillers régionaux connu, il reste à répartir ces élus par département au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.