Vert Saint-Egrève
Accueil du siteDébats
Dernière mise à jour :
vendredi 1er décembre 2017
Statistiques éditoriales :
213 Articles
3 Brèves
Aucun site
5 Auteurs

Statistiques des visites :
243 aujourd'hui
200 hier
561380 depuis le début
     
Brèves
Réfugiés : nous demandons un accueil digne...
mercredi 7 juin

Voici le vœu proposé au vote du Conseil Municipal du 7 juin 2017 de la part du groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Objet du vœu : Accueil des réfugiés : des citoyens et associations veulent se mobiliser, la commune peut les aider

Un Programme d’Accueil et d’Hébergement des demandeurs d’Asile (PRAHDA) devrait ouvrir en juillet au Fontanil dans les locaux de l’hôtel Formule 1. Il soulève le rejet de certains élus et d’habitants du Fontanil. Au contraire, de nombreux Saint-Egrevois et associations d’entraide et de solidarité souhaitent se mobiliser pour que les réfugiés, poussés à quitter leur pays pour fuir la guerre et la misère, reçoivent ici, dans la métropole grenobloise et en particulier dans sa partie nord-ouest, un accueil digne de ce nom. L’Europe ne fait pas correctement son travail pour éviter les conflits à ses portes, l’Etat ne fait pas non plus correctement son travail en ne permettant pas aux réfugiés de déposer leur demande d’asile dès leur arrivée, en laissant trop longtemps trainer la réponse à cette demande, en ne proposant aux réfugiés aucun hébergement, aucune ressource et aucun droit de travailler pendant des mois. Le Conseil Municipal demande que soit organisée une réunion d’information entre la préfecture, le délégataire de l’Etat pour l’accueil des réfugiés et les communes du Fontanil et de Saint-Egrève. Le Conseil Municipal propose par ailleurs que la commune, à travers ses services municipaux compétents et son CCAS, facilite le travail des associations et citoyens qui souhaitent venir en aide aux demandeurs d’asile du Prahda du Fontanil. La commune s’engage donc, dans la mesure de ses moyens, à jouer un rôle de coordination, à mettre à disposition les locaux communaux ou tout autre moyen jugé utile afin d’entretenir cette solidarité avec les réfugiés et la commune du Fontanil.

 
Démantèlement du camp de Saint-Martin Le Vinoux : la suite..
mardi 4 décembre 2012

popularité : 3%

Le camp de roms de St Martin le Vinoux : suite !

3 décembre 2012

Après quelques jours, nous avons des nouvelles convergentes par différents canaux (association APARDAP, RESF, un élu EELV de St Martin d’Hères).

Une cinquantaine de personnes ont été assignées à résidence à Fontaine jusqu’à fin mars (fin du dispositif hivernal), dans huit Algecos, et doivent aller pointer tous les matins à l’hotel de police.

Algecos sans cloisons intérieures pour 8-12 personnes, donc aucune intimité élémentaire possible. Difficile d’accrocher des tentures qu’ils n’ont pas pu emporter. Tous se couchent habillés, par respect pour les autres. Il faudrait au minimum des paravents.

Seul mobilier constaté :
- lits de camp (en alu et toile), et dans certains algécos il n’y a pas un lit par personne.

- Pas d’eau dans les bungalows. Pour se laver ils se retrouvent dans une situation pire que dans le camp puisqu’ils n’ont plus leurs bassines affectées au linge, à la cuisine et aux petites toilettes (mains, débarbouillage des enfants....)

Equipement collectif pour 56 personnes Un algéco dédié à la cuisine :
- 2 plaques de cuisson électriques
- une table pour 6
- moins d’une dizaine de chaises
- un évier
- un micro onde

2 WC chimiques pour tout ce monde.

Un chauffage correct, infiniment préférable aux poêles de fortune avec le risque d’intoxication et d’incendie.

Il est vrai que la protection contre les rigueurs de l’hiver est meilleure, mais que dire de tout le reste : un dénuement encore plus grand car ils n’ont pu emporter que leurs biens transportables, plus de vie privée, toute l’organisation sociale en place pour survivre dans les conditions du camp détruite, des difficultés supplémentaires pour les enfants qui étaient scolarisés à St Martin le Vinoux …. Un transport scolaire devrait être mis en place, mais les enfants sont gênés d’aller à l’école dans l’état où ils se trouvent. Ils ne peuvent pas se laver sur le camp. Il n’a pas été prévu de douches.

Pourtant, nous avions tous été étonnés de voir que malgré des conditions matérielles très dures dans les baraques du camp de St Martin le Vinoux, tous étaient bien habillés, les enfants propres et bien vivants.

Est-ce ainsi que l’Etat espère résoudre le problème ? 8000 roms ont été déplacés à la suite des interventions policières depuis le début de l’année en France d’après un rapport d’Amnesty International. Ces méthodes vont à coup sûr les pousser encore plus vers la clandestinité et les trafics ou la prostitution quand ils reviendront (beaucoup ont déjà fait plusieurs fois l’aller-retour !)

 
Messages de forum :
Démantèlement du camp de Saint-Martin Le Vinoux : la suite..
lundi 10 décembre 2012
par  Albert

Merci de ne pas oublier ces gens, il est important de suivre ce dossier.
Sites amis

Voir le texte source



Fil de discussion

Démantèlement du camp de Saint-Martin Le Vinoux : la suite..
mardi 11 décembre 2012
Quelle misère, c’est vraiment de pire en pire ... http://www.tube6.fr
Fil de discussion