Vert Saint-Egrève
Accueil du siteLe mot des élusJournal municipalArchives2013
Dernière mise à jour :
lundi 18 juin 2018
Statistiques éditoriales :
221 Articles
3 Brèves
Aucun site
6 Auteurs

Statistiques des visites :
114 aujourd'hui
747 hier
606952 depuis le début
     
Mois de janvier 2013
mercredi 2 janvier 2013

popularité : 1%

Polémique sur la zone verte de Fiancey !

La zone verte de Fiancey comprend un parc (le long du Néron) et un terrain de deux hectares le long de la RD 1075, là où se trouvent les actuels terrains de foot. Ce terrain avait été cédé à la Métro par Saint-Egrève pour la construction d’un lycée. Ce projet étant abandonné depuis plus de 20 ans, la municipalité a choisi de racheter ces terrains comme le prévoyait la cession, et d’y construire un centre « petite enfance » et, plus tard, permettre au SIVOM d’y installer un centre aquatique intercommunal (voir nos réserves sur ce projet dans notre article du journal municipal de décembre 2012).

Le prix proposé par la Métro est très favorable puisque c’est celui de la transaction initiale, soit environ 20€/m². Certes, le coût total de 430 000 € pèsera dans le budget d’investissement de notre commune, mais c’est aussi une recette pour le budget de la Métro, évidemment alimenté lui aussi par nos impôts. Il n’y a donc pas de dépense publique supplémentaire, à part les frais associés, donc pas d’augmentation de la dette publique.

Nous avons voté ce rachat qui ramène dans le patrimoine communal des terrains dont l’avenir dépendra plus directement des décisions de nos élus de proximité. Qui peut assurer que la Métro n’aurait pas sorti un projet grandiose comme ceux dont elle a le secret ? N’oublions pas que le SMTC (dirigé alors par l’actuel président de la Métro !) proposait dans l’avant projet de tram E, d’installer 20 000 habitants supplémentaires entre l’esplanade et le Fontanil, c’est-à-dire un véritable « bétonisation » de notre canton.

Nous avons régulièrement rappelé notre demande de préserver la zone verte de notre entrée de ville. Pour cela, nous avons voté contre le Plan Local d’Urbanisme (PLU), et nous nous sommes associés au recours déposé sur ce point du PLU. Nous continuons de penser qu’une ville densifiée a besoin de ses poumons verts !

Nous regrettons que des zones d’ombre entourent systématiquement les grands projets qui concernent notre vie quotidienne. Le SMTC n’a dévoilé que tardivement le contrat d’axe qui fixait l’orientation de l’urbanisation de notre canton. Comment dans ces conditions débattre efficacement de notre PLU ? Que penser de la gestion du projet de tram qui a braqué, d’emblée, une partie de la population ? Quelle concertation le SIVOM va-t-il mettre en œuvre sur le projet de centre aquatique ?

Ne nous y trompons pas, il faudra, de plus en plus, faire preuve d’une imagination partagée pour « reconstruire la ville sur la ville » comme nous y serons contraints dans l’avenir, puisqu’il n’y a plus de terrains libres ! Et cela devra se faire dans la transparence ! Pour notre part, nous continuerons à rechercher l’information, à l’analyser et à animer les débats nécessaires.

Nous vous présentons, à tous, nos vœux les meilleurs pour l’année 2013.

Vos élus du groupe Ecologie, Solidarité et Démocratie, M. Dubesset et J.P. Moy

 
Documents joints à cet article :
Articles de cette rubrique
  1. Mois de janvier 2013
    2 janvier 2013