Vert Saint-Egrève
Accueil du siteLe mot des élusJournal municipalMandat 2014-2020Année 2014
Juillet 2014
dimanche 24 août 2014

popularité : 1%

Juillet 2014

Quelle (vraie) démocratie entre deux élections ?

Le 27 mai dernier, la charte de fonctionnement des conseils des habitants a été soumise aux membres du conseil municipal. Créés il y a trois ans, à l’initiative du maire, ces instances sont présentées comme un outil de démocratie de proximité. Si l’intention est louable, le mode de fonctionnement contredit cette ambition. Selon la majorité, le nombre idéal de participants dans chaque conseil serait de 20 ( !) personnes, soit env. 60 personnes pour une ville qui compte plus de 16 000 habitants ! Elles vont devoir être assidues ! Pour faire partie de ces conseils d’habitants, il faut montrer patte blanche : ne pas siéger au conseil municipal (surtout quand on est dans l’opposition) et ne pas être employé par la ville, mais ils sont ouverts aux syndics de copropriété (curieux, non ?)… A Saint-Egrève, la démocratie de proximité fait sourire : élaboration des projets municipaux sans consultation en amont des associations, un conseil des jeunes prévu dès 2008 qui n’a toujours pas vu le jour, une politique jeunesse municipalisée et menée à la baguette plutôt que confiée à une association d’éducation populaire, des travaux dans la rue du Muret pour 1,2 millions d’euros présentés le 27 mai comme un « avant-projet » et qui débutent le 12 juin, soit tout juste une semaine après la réunion publique de quartier qui visait à recueillir l’avis de la population concernée… Un an après la réforme des rythmes scolaires, aucun bilan n’a non plus été tiré en toute transparence avec les principaux intéressés : les enfants et leurs parents. Face à la montée de l’extrême-droite, la majorité pourrait marquer des points en menant une vraie politique en faveur de la démocratie participative et de la transparence. Pourquoi ne pas organiser par exemple un vrai débat et peut-être un référendum d’initiative populaire sur la construction ou non de la piscine et du pôle enfance au parc de Fiancey, en accordant le droit de vote à tous les habitants de Saint-Egrève quelle que soit leur nationalité ?

Laurent Amadieu, Brigitte Ruef, Tania Bustos

 
Articles de cette rubrique
  1. Mai 2014
    24 juin 2014

  2. Juin 2014
    24 juillet 2014

  3. Juillet 2014
    24 août 2014

  4. Septembre 2014
    24 octobre 2014

  5. Octobre 2014
    24 novembre 2014

  6. Novembre 2014
    24 décembre 2014

  7. Décembre 2014
    24 janvier 2015