Vert Saint-Egrève
Accueil du siteLe mot des élusJournal municipalMandat 2014-2020Année 2015
Dernière mise à jour :
vendredi 1er décembre 2017
Statistiques éditoriales :
213 Articles
3 Brèves
Aucun site
5 Auteurs

Statistiques des visites :
243 aujourd'hui
200 hier
561380 depuis le début
     
Septembre 2015
mardi 27 octobre 2015

popularité : 1%

Septembre 2015

Avec le tram E, agissons pour le climat !

À quelques jours de la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21), les St-Egrévois ont la chance d’avoir désormais accès à un mode de transport non polluant. Les déplacements représentent plus de 30 % des émissions de gaz à effet de serre, essentiellement dues à l’automobile. Qu’on le veuille ou non, la voiture est largement responsable du réchauffement climatique. Pour ceux d’entre nous qui le peuvent, l’arrivée du tram E est l’occasion de prendre notre part de responsabilité. En changeant nos habitudes, nous contribuerons à maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2 degrés, ce qui est déjà trop. A St-Egrève, le nombre de véhicules par ménage reste bien supérieur à celui d’autres villes de l’agglo. Ainsi, en 2012, env. 90% des ménages possédaient au moins un véhicule (et presque 40% en avaient deux). À titre de comparaison, à Grenoble, seuls 65 % ont au moins une voiture et 14 % en possèdent deux. Avec 11,5 km, la ligne E est la seconde ligne de tram la plus longue de l’agglo. Notre commune compte cinq arrêts... en attendant ceux des Bonnais et Mairie, pourtant indispensables. Ce mode de transport est ponctuel, agréable, abordable, avec des passages toutes les 6 min aux heures de pointe. L’essayer, c’est l’adopter ! Autre alternative à la voiture : le vélo. Avez-vous essayé les nouvelles pistes cyclables mieux signalisées ou les parkings-relais à vélos ? Avez-vous compté vraiment ce que vous coûte une voiture ? Prendre le tram plutôt que la voiture, c’est une sacrée économie ! D’argent, mais aussi de temps perdu dans les embouteillages ou passé à chercher une place de parking. Bien sûr, tout n’est pas parfait, des efforts restent à faire en matière de rabattement doux vers le tram : comment arriver jusqu’au tram E sans avoir besoin d’un véhicule motorisé ; d’intermodalité : comment bien voyager en utilisant plusieurs modes de déplacement sur un même trajet ? Le débat sur la gratuité des transports en commun mérite aussi d’être ouvert. Bonne rentrée en tram, à pied ou en vélo !

Laurent AMADIEU, Brigitte RUEF, Tania BUSTOS, groupe.eco.sol@orange.fr

 
Articles de cette rubrique
  1. Janvier 2015
    27 février 2015

  2. Février 2015
    27 mars 2015

  3. Mars 2015
    27 avril 2015

  4. Avril 2015
    27 mai 2015

  5. Mai 2015
    27 juin 2015

  6. Juin 2015
    27 juillet 2015

  7. Juillet 2015
    27 août 2015

  8. Septembre 2015
    27 octobre 2015

  9. Octobre 2015
    27 novembre 2015

  10. Novembre 2015
    27 décembre 2015

  11. Décembre 2015
    27 janvier 2016