Vert Saint-Egrève
Accueil du siteLe mot des élusJournal municipalMandat 2014-2020Année 2015
Octobre 2015
vendredi 27 novembre 2015

popularité : 1%

Octobre 2015

Accueil des réfugiés : bougeons-nous !

Le gouvernement français s’est engagé à accueillir 30 000 réfugiés sur 2 ans. S’ils étaient répartis uniformément en France, St Egrève devrait en accueillir 8. Seulement huit ! Ces réfugiés fuient la guerre, la répression et la mort. Les plus nombreux sont actuellement les Syriens, mais il y a aussi des Erythréens, des Afghans et d’autres. Pour certains, Bashar-al-Assad est responsable de la guerre en Syrie, mais 4 ans de très grave sécheresse ont précédé ce conflit armé, forçant un très grand nombre à fuir vers les villes. Ajouté aux tensions existantes, le changement climatique a été un élément déclencheur de la révolution et de la guerre en Syrie et de l’exode de millions de réfugiés. Les événements extrêmes se multiplient : canicule, sécheresse, cyclones, inondations, salinisation des sols, montée du niveau de la mer. Quitter son pays est un choix désespéré dans le seul but de survivre. A l’avenir, il y aura d’autres migrations très importantes. Nous n’en voyons aujourd’hui que le début. Rappelons-nous que les premiers hommes en Europe sont venus d’Afrique il y a 60 000 ans. Depuis, les migrations n’ont jamais cessé. La France a su accueillir les Arméniens dans les années 20, les républicains Espagnols en 1938, les Belges en 1940 (1,5 million de personnes fuyant le nazisme), et bien d’autres encore qui ont fait la richesse de notre pays. Elle peut accueillir des réfugiés politiques qui ne demandent qu’à vivre en paix. Ouvrons les yeux, des gens meurent à nos portes. S’il nous reste un peu d’humanité... A St Egrève, nous soutiendrons les initiatives de la ville pour un tel accueil. Les habitants qui ont une chambre, un studio disponible et veulent accueillir des réfugiés peuvent s’appuyer sur les réseaux associatifs existants. Ce sera probablement la Métro qui va coordonner l’hébergement. Pour l’accompagnement social indispensable, nous demandons à la ville d’organiser ces soutiens et d’informer. Mais ne perdons pas de vue qu’à long terme, il nous faut aussi tous agir pour limiter le réchauffement planétaire.

Laurent AMADIEU, Brigitte RUEF, Tania BUSTOS, groupe.eco.sol@orange.fr

 
Articles de cette rubrique
  1. Janvier 2015
    27 février 2015

  2. Février 2015
    27 mars 2015

  3. Mars 2015
    27 avril 2015

  4. Avril 2015
    27 mai 2015

  5. Mai 2015
    27 juin 2015

  6. Juin 2015
    27 juillet 2015

  7. Juillet 2015
    27 août 2015

  8. Septembre 2015
    27 octobre 2015

  9. Octobre 2015
    27 novembre 2015

  10. Novembre 2015
    27 décembre 2015

  11. Décembre 2015
    27 janvier 2016