Vert Saint-Egrève
Accueil du siteEcologie
Ecologie et Saint-Valentin !
vendredi 13 février 2009

popularité : 1%

Qu’est-ce que la Saint-Valentin a à voir avec l’écologie ? .. On trouve une réponse dans le numéro 203 du mensuel "Campagnes Solidaires" de janvier 2006.

Le 14 février, 50 millions de roses seront vendues à travers le monde. Mais ces fleurs, la plupart importées des pays du Sud, cachent une triste réalité : maladies chroniques des ouvriers, gaspillage d’eau, pollution des sols et de l’air.

Un quart de la production mondiale de roses provient de l’Equateur. En cultivant des fleurs, souvent sur les meilleures terres, les populations locales ne produisent plus de nourriture. En outre, les terrains sont pollués par une utilisation effrénée de pesticides, certains non autorisés en Europe. Avec le ruissellement, ces substances nocives se retrouvent dans les nappes phréatiques.

Au Kenya, un lac d’eau douce est ainsi mis en péril par des cultures intensives de roses, très consommatrices en eau, en engrais et pesticides...

Les conditions de travail sont souvent déplorables : aucun avantage social.

En Equateur, 48 000 enfants travailleraient sur ces exploitations....

Max Havelaar a mené une campagne de roses "équitables". Le consommateur achetant une fleur "labellisée" aurait la garantie d’une production plus respectueuse des hommes et de l’environnement. .

Cependant, cette initiative ne résout pas l’occupation abusive des sols et les problèmes de transport !

L’achat de fleurs coupées reste ainsi un acte de consommation ayant des conséquences négatives pour l’environnement et les problèmes récurrents des pays du Sud.