Vert Saint-Egrève
Accueil du siteDéplacementsPDU
Le plan de déplacement urbain PDU annulé ( bis) !
mardi 7 juillet 2009
par Jacques Monteillier
popularité : 1%

Suite des tribulations du PDU de l’agglomération grenobloise ! Dans l’épisode précédent, le tribunal administratif avait annulé le PDU pour des raisons de forme ( voir article correspondant) sans entrer dans les questions de fond. Ce 7 juillet, il rend un jugement sur le fond défavorable au PDU qu’il annule.

"Le plan de déplacement urbain a été voté par le SMTC en juillet 2007 pour la période 2006-2012. Sensé organiser les transports en commun pour respecter la loi sur l’air, il fait le contraire en proposant la réalisation de la rocade nord... Le syndicat mixte des transports en commun respectera-t-il la loi ?" C’était la question que nous posions dans l’article précédent. La réponse du tribunal administratif est NON !

Voici le communiqué de presse du 7 juillet 2009 des Verts Isère

PDU et rocade Nord : la justice donne raison aux écologistes

"Un jugement très important a été rendu ce mardi 7 juillet 2009. Le Tribunal Administratif, en formation solennelle avec la Présidente du Tribunal et le Premier conseiller, vient d’annuler le Plan de Déplacement Urbain de l’agglomération grenobloise suite à un recours déposé par plusieurs militants écologistes : Raymond Avrillier, Vincent Comparat (porte-parole de l’Ades), Vincent Fristot et Christine Garnier (présidente des Verts Isère). Pour la première fois, le jugement intervient sur un motif de fond grave : les retards dans la réalisation des lignes de tram B et E constituent des « erreurs de fait » (voir le jugement ci-joint).

En droit, une erreur de fait signifie « une affirmation inexacte d’un fait ». En clair, les partisans de la rocade Nord ont menti : les 600 millions prévus pour développer les transports en commun dans le cadre du PDU jusqu’en 2012 ne sont pas disponibles et cela oblige à reporter la réalisation des lignes de tram B et E.

Il est désormais établi par la justice qu’il est mensonger de faire croire que l’on peut faire ET une rocade à 1 milliard d’euros ET des transports en commun pour 600 millions d’euros d’ici 2012. Aujourd’hui les « grands » élus socialistes locaux sont au pied du mur : ils ne peuvent plus continuer à mentir en faisant croire que la rocade permettra de développer les transports en commun.

Ce jugement est la preuve pour les Verts qu’il est temps d’abandonner le projet ringard et ruineux de Rocade Nord. L’argent public disponible doit permettre de développer rapidement des transports collectifs pour mieux se déplacer dans l’agglomération grenobloise et dans toute l’Isère. Le droit à la mobilité pour tous peut et doit se concilier avec les impératifs écologiques : les transports collectifs sont une réponse ambitieuse et réaliste pour limiter les bouleversements climatiques et une réponse sociale à la fin du pétrole bon marché." Les Verts Isère

Le canton de Saint-Egrève est en première ligne dans cette décision : la ligne E de tramway a été retardée à cause du projet de Rocade Nord qui impactera sérieusement l’entrée Nord de l’agglomération où nous vivons.

Voir nos deux articles :

- La rocade percute le tram E
- Rocade nord et tram : le choc était annoncé !

 
Documents joints à cet article :