Mois de mai 2010
samedi 19 juin 2010

Grenoble sans rocade nord !

Les commissaires enquêteurs ont rendu leur verdict. Fait extrêmement rare dans ce type d’enquête, ils ont donné un avis défavorable sur le fond au projet de rocade nord que nous combattons depuis des années. A propos de la Rocade, dont le coût aurait approché le milliard d’euros, ils déclarent : « ce projet aggrave incontestablement la saturation de ces voiries (A480 et A41) et le problème des bouchons ».

Leurs conclusions rejoignent nos arguments : la multiplication des voies rapides encourage l’étalement urbain, ce qui augmente le trafic et justifie de nouvelles voiries… Osons sortir du cercle vicieux !

Il va maintenant falloir s’atteler sérieusement à l’élaboration de solutions pour les transports dans et autour de Grenoble, en n’oubliant pas le renchérissement inévitable de l’énergie dans les années à venir.

Saint-Egrève est évidemment concernée, et il n’est pas inutile de redire notre position sur ce point :

1- Il faut offrir plus de logements abordables, en particulier de logements sociaux à proximité des zones d’emploi, car les trajets domicile-travail sont la première cause de déplacements. C’est l’objet de la révision du Plan Local d’Urbanisme de notre commune.

2- Le commerce de proximité est une alternative aux grands centres commerciaux éloignés des habitations, qu’il faut favoriser.

3- La marche, le vélo ont tous les avantages pour les petits trajets : rapidité, faible coût pour l’usager comme pour la collectivité, activité physique.

4- Enfin, bien sûr, pour les trajets que l’on ne peut éviter, il faut une offre convaincante de transports en commun, rapides et fréquents. L’expérience a montré que des lignes de tram bien localisées attirent souvent plus de trafic que prévu.

Nous comptons beaucoup sur la ligne E pour réduire le trafic automobile entre St Egrève et Grenoble. La branche CAP 38 est essentielle pour desservir les nombreux emplois et commerces du nord de notre commune.

Le train peut apporter beaucoup pour les relations plus distantes : Voironnais, Grésivaudan. Son succès lorsque les horaires deviennent adaptés en est la preuve. C’est pourquoi nous insistons tant sur la nécessité de correspondances faciles et rapides entre les transports de proximité (tram, bus) et les transports plus lointains (trains, bus express). La 3ème voie ferrée entre Grenoble et Moirans, l’optimisation des gares doivent être étudiées rapidement.

La rocade Nord devait coûter l’équivalent de 30 à 40 km de tram. S’il se confirme, son abandon dégagera des fonds considérables pour faire avancer des solutions réalistes au problème des déplacements.

Vos élus du groupe Ecologie, Solidarité et Démocratie, Mathilde Dubesset et Jean-Pierre Moy Consultez aussi notre site www.vert-saint-egreve.fr