Mois de juin 2010
dimanche 20 juin 2010

Préservons le parc de Fiancey

La révision du Plan Local d’Urbanisme, à l’occasion de l’arrivée du tram prévoit d’augmenter la densité de l’habitat de part et d’autre de la ligne E. Nous avons déjà exprimé notre soutien à cette évolution, nécessaire pour réaliser les logements privés et sociaux qui manquent gravement sur l’agglomération, et limiter l’étalement urbain tout en proposant aux habitants présents et futurs de Saint Egrève une offre de transport rapide et fréquent.

Il faut donc trouver des emplacements pour les logements et les équipements collectifs à construire dans les 10 à 20 ans à venir. Le projet d’aménagement de part et d’autre de la station « Fiancey », qui conserve le passage inférieur, prévoit des logements, la reconstruction de la MJC, une crèche et des logements intergénérationnels et la piscine intercommunale qui remplacera la piscine Tournesol en fin de vie. Une partie de ces équipements serait construite dans la partie du parc de Fiancey aujourd’hui occupée par des terrains de football en accès libre, qui avait été prévue dès l’origine pour des équipements publics (2 hectares en zone classée « UJ » dans le PLU actuel).

Après plusieurs débats et échanges avec des Saint-Egrèvois, nous pensons que cet aménagement doit se faire en préservant le parc dans son étendue actuelle, pour plusieurs raisons :

1- Le bon sens pour le long terme : dans les usages depuis 30 ans, rien ne distingue la zone UJ du « vrai » parc classé en zone naturelle NA. Puisque Saint Egrève et Saint Martin le Vinoux vont voir leur population augmenter, le besoin de parcs publics va s’accroître, et le parc de Fiancey, déjà très apprécié va attirer plus de visiteurs avec la desserte tram.

2- L’équité et la solidarité : les parcs intéressent en premier lieu les plus modestes, ceux qui ne peuvent se déplacer en voiture, et ceux qui vivent en appartement.

3- La jeunesse : les terrains de foot en accès libre sont nécessaires pour les jeux informels. On sait que tous les adolescents n’acceptent pas le cadre d’une association sportive …

4- L’environnement : maintenir une plaine herbeuse de 2 hectares en ville, c’est aussi offrir une meilleure chance à la biodiversité La piscine nous paraît être la seule construction acceptable à cet endroit, à condition de limiter strictement son emprise au sol et celle des annexes (parkings, etc…) et de laisser la plus grande ouverture sur le parc en entrée de ville.

Soyons imaginatifs pour trouver d’autres localisations pour les équipements publics afin de préserver au maximum le parc ! Des bâtiments commerciaux proches de la ligne E n’ont qu’un niveau, et pourraient recevoir des logements en étage. Nous avons aussi proposé des moyens d’encourager le regroupement de parcelles pour la construction de petits immeubles dans les quartiers de villas.

Vos élus du groupe Ecologie, Solidarité et Démocratie, Mathilde Dubesset et Jean-Pierre Moy Consultez aussi notre site www.vert-saint-egreve.fr